Tour Voile 2019. Une 14e place au classement général et une combativité récompensée !

Tour Voile 2019. Une 14e place au classement général et une combativité récompensée !

La West Team signe une belle performance sur le Tour Voile 2019 ! Face aux épreuves et aux doutes, l’équipage formé de jeunes régatiers brestois a su persévérer et ne rien lâcher tout au long du parcours. Une ténacité remarquée par ses pairs et par l’Organisation du Tour, qui lui vaut le Prix Antargaz de la Super Combativité lors de l’acte final de Nice. A l’issue de l’événement, la West Team termine 14e au classement général et 3e au classement amateur, face à 22 autres teams en Diam 24, au niveau particulièrement relevé !

Sa belle régularité permet à la West Team d’atteindre les portes de la Super Finale à Nice

Une montée en puissance de Dunkerque à Nice

Le Tour Voile accueillait cette année un plateau de 23 teams en Diam 24. Parmi eux, la West Team, jeune collectif brestois emmené par Yaël Poupon, 19 ans, et composé de quatre autres régatiers, dont un élève de l’École navale. Un équipage solidaire et motivé, bien décidé à s’imposer sur le podium amateur et viser une belle place au Général !

Les premiers résultats du team sont d’abord timides et irréguliers. De Dunkerque aux Sables d’Olonne, la West Team prend ses marques et vit un premier tour de chauffe. Contre toute attente, le passage au sud marque une véritable transition pour l’équipe, qui voit ses résultats s’envoler !

Pour la première fois, la West Team atteint les portes de la Super Finale des stades nautiques de Port-Barcarès, réunissant les 8 meilleurs équipages du jour ! A Hyères, une 10e place obtenue lors du raid côtier conforte les acquis des jeunes brestois, qui n’avaient jusqu’ici jamais dépassé la 15e place sur ce type d’épreuve. L’équipe regagne confiance, l’organisation à bord est désormais bien rodée et les départs de courses se révèlent de plus en plus explosifs ! Enfin, le grand final de Nice voit la West Team décrocher pour la seconde fois son ticket pour la Super Finale, avec une 4e place à la clé ! La dernière journée de compétition en Baie des Anges assiste elle aussi à une très belle performance de l’équipe, qui s’impose dans le trio de tête du rond argent à trois reprises !

Durant quinze jours d’événement, la West Team a su élever progressivement son niveau de jeu, pour atteindre la 14e place du classement général et la 3e place du classement amateur. Ces résultats couronnent sept mois d’entraînement en rade de Brest, ponctués de participations aux épreuves des Grands Prix en Diam 24, et démontrent l’engagement sans failles de cette équipe 100% brestoise.

L’équipe se voit récompensée par le Prix Antargaz de la Super Combativité lors de l’acte final du Tour Voile, à Nice

Une ténacité récompensée

Le Tour Voile est loin d’être une promenade de santé ! Rythme soutenu, enchaînement des courses et des étapes, peu d’heures de sommeil au compteur… Si la préparation physique joue un rôle important dans la quête de résultats, le mental occupe également une place non négligeable sur toute la durée de l’épreuve !

A plusieurs reprises, le jeune équipage de la West Team a su faire preuve de persévérance. Lors du parcours côtier des Sables d’Olonne par exemple, l’un des flotteurs du Diam 24 jaune et noir s’est vu endommagé suite à une collision causée par l’équipage hollandais Delft Challenge. Malgré la difficulté (et une voie d’eau créée dans le flotteur), l’équipe n’a rien lâché et a tenu à terminer la course, coûte que coûte. Par ailleurs, les jeunes régatiers ont toujours persévéré et sont allés décrocher leur place en Super Finale sur les étapes de Port Barcarès et de Nice !

Une ténacité à toute épreuve remarquée par les organisateurs du Tour Voile et le jury Antargaz présidé parMichel Desjoyeaux. Ce dernier a tenu à saluer la performance du team à deux reprises, tout d’abord à Port- Barcarès puis à Nice, où l’équipe s’est vue remettre le Prix Antargaz de la Super Combativité ! Une très belle récompense !

Composition de l’équipage :

  • Yaël Poupon, 19 ans, skipper
  • Corentin Guével, 23 ans, co-skipper
  • Léo Maurin, 20 ans, équipier
  • Maël Cochet, 21 ans, équipier
  • Mayeul de Loynes, 20 ans, équipier
  • Louis-Marie Boucher, 18 ans, préparateur et médiaman
  • Clément Bignon, préparateur

Ils ont dit :

« Je suis très heureux des résultats obtenus par l’équipe ! Chacun a pris ses responsabilités pour vivre cette expérience dans les meilleures conditions possibles, tant sur les plans sportifs que logistiques. Malgré la fatigue et les coups durs (ndlr. Un flotteur transpercé lors du raid des Sables d’Olonne), ce Tour Voile s’est déroulé dans une très bonne ambiance. Je suis impressionné par les progrès réalisés par le team depuis le lancement du Tour, à Dunkerque. Cette belle progression, nous la devons également au travail collectif de toute une équipe à Brest et aux apports d’autres régatiers qui n’ont pas pu participer au Tour Voile. Alors un grand merci à eux, ainsi qu’à tous nos partenaires qui nous ont soutenus durant ces quinze jours intenses ! »

Yaël Poupon, skipper

« Je suis très fier de la progression du team ! Durant toute notre phase d’entraînement en pré-saison, nous avons mis un point d’honneur à travailler les départs de courses. En effet, sur une épreuve de stade nautique, 80% du résultat de la manche est conditionné par un bon départ, ce qui n’est pas négligeable ! Au fil des jours, l’équipe a pris davantage confiance en elle et a réalisé des départs de plus en plus incisifs, précis et efficaces. C’est un grand pas en avant ! Pour la suite, il nous faudra nous perfectionner sur les parcours côtiers, épreuves sur lesquelles l’équipe exprime davantage de difficultés à tirer son épingle du jeu. »

Félix Pruvot, coach sportif de la West Team
La West Team reçoit le Prix Antargaz de la Combativité à Port-Barcarès !

La West Team reçoit le Prix Antargaz de la Combativité à Port-Barcarès !

Depuis le début du Tour Voile, nos jeunes régatiers ne ménagent pas leurs efforts pour donner le meilleur d’eux-mêmes sur la grande boucle ! Un engagement qui a porté ses fruits hier lors de la journée de stades nautiques à Port Barcarès, ou nos jeunes brestois ont enfin décroché leur ticket pour la Super Finale, et cela dans des conditions particulièrement difficiles, avec un vent très instable en force comme en direction. Autre fait marquant : lors du raid côtier de l’acte IV aux Sables d’Olonne, l’équipage emmené par Yaël Poupon s’était fait percuter par le team hollandais Delft Challenge. Malgré leur flotteur endommagé, nos brestois n’avaient rien lâché et avaient tenu à terminer la course, coûte que coûte

Le jury du Prix Antargaz de la Combativité, présidé par Michel Desjoyeaux, a donc souhaité encourager le team et et valoriser la capacité de nos brestois à se remobiliser après plusieurs journées en demi-teinte.

« Nous avons tous souhaité encourager l’équipage de Yaël Poupon. Ils font une très belle journée et avaient fait une belle démonstration de combativité lors du raid des Sables d’Olonne. J’espère que le Prix que nous leur remettons ce soir va leur donner encore plus de motivation car il reste de belles courses à venir sur les deux derniers actes. »

Michel Desjoyeaux

Bravo à tout le team : Yaël Poupon (skipper), Corentin Guével (co-skipper), Léo Maurin (équipier), Maël Cochet (équipier), Mayeul de Loynes (équipier), Louis Marie Boucher (préparateur / médiaman), Clément Bignon (préparateur), Félix Pruvot (coach sportif)

Portrait de Maël Cochet, équipier

Portrait de Maël Cochet, équipier

  • Date de naissance : le 14 février 1998 (21 ans)
  • Ville d’origine : Brest
  • Club nautique : USAM
  • A la ville : jeune diplômé de la Marine Marchande

Te souviens-tu de ta première expérience sur un bateau ?

J’ai débuté la voile en rade de Brest, comme nombreux de mes co-équipiers de la West Team, à bord du bateau familial. Ensuite, j’ai été licencié à l’USAM, où j’ai goûté à différentes disciplines : Optimist, Laser, 4.20. Puis, dans le cadre de mes études, je suis parti vivre deux ans à Dunkerque, où j’ai découvert la navigation en Open 5.70. Cette expérience m’a permis d’explorer de nouvelles sensations, sur un plan d’eau inédit.

Comment vois-tu ton avenir dans la voile ?

Je ne me vois pas pratiquer la voile de manière professionnelle. Pour moi, cette activité reste avant tout un loisir. En revanche, au-delà de la voile, j’ai associé la mer à mon futur métier, à bord des bateaux de la Marine Marchande.

Tu vas participer pour la première fois au Tour Voile 2019 avec la West Team. Comment l’appréhendes-tu ?

Pour moi le Tour Voile va être une toute nouvelle expérience, avec beaucoup d’éléments inconnus. Je rejoins le team à partir des étapes en Méditerranée. J’ai hâte d’y être !

Un mot sur la West Team ?

Pour moi, la West Team repose sur des entrepreneurs brestois, qui ont choisi de faire confiance à une équipe de jeunes et de les emmener jusqu’au Tour Voile. De son côté, ce collectif de jeunes navigants met tout en oeuvre pour obtenir les meilleurs résultats possibles lors des compétitions en Diam 24 et porter haut les couleurs du pays brestois sur le Tour Voile. Il s’agit d’un projet éminemment bienveillant, qui nous tire vers le haut.

Un petit mot sur le coach du team, Félix Pruvot ?

Félix apporte son expérience au projet… et beaucoup de calme. Sa sérénité à toute épreuve m’impressionne sincèrement et est très bénéfique à l’équipe !

ZOOM sur le palmarès de Maël

  • 2e de la Chrono 650 à Lorient (2018)
  • 6e du Défi des ports de pêche au Grau du Roi (2018)
  • 13e du Spi Ouest France en Open 5.70 (2017)
  • 4e du trophée des Lycée Maritime en Open 5.70 (2016)
  • 4e du championnat de France UNSS en J80 (2015)

Crédit photo : © Ewan Lebourdais – www.ewan-photo.fr

Portrait de Léo Maurin, équipier

Portrait de Léo Maurin, équipier

  • Date de naissance : le 14 février 1999 (20 ans)
  • Ville d’origine : Brest
  • Club nautique : USAM
  • A la ville : Fac de STAPS à Montpellier

Te souviens-tu de ta première expérience sur un bateau ?

“J’ai navigué pour la première fois en Optimist sur le Bassin d’Arcachon. J’étais alors âgé de 6 ou 7 ans. Par la suite je suis venu naviguer à l’USAM de Brest. Durant ma première année, j’ai suivi des cours dans un cadre de loisirs… et puis j’ai très vite eu envie de goûter à la compèt’ ! J’ai donc enchaîné avec dix années de compétition, dont les cinq dernières en Laser. Depuis cette année, je navigue en Nacra 15 avec ma co-équipière Margaux Billy.”

Comment vois-tu ton avenir dans la voile ?

“Pour le moment, tous mes choix m’orientent vers la filière olympique. Je m’entraîne en Nacra 15 et monterai d’un cran l’année prochaine avec le Nacra 17, support olympique. En parallèle, la navigation en Diam 24 m’offre un super complément d’entraînement. Le fait de régater à un niveau aussi relevé me permet d’engranger de l’expérience pour mon projet d’olympisme.”

Tu as déjà participé à une édition du Tour Voile avec la West Team en 2018. Prêt à y retourner cette année ?

“Nos multiples stages d’entraînements et notre participation aux régates d’avant-saison en Diam 24 se sont révélés particulièrement bénéfiques en vue de cette nouvelle édition du Tour Voile. Ces périodes de préparation sportive nous ont permis  d’améliorer de nombreux points : une meilleure circulation de l’information et de la communication à bord, une vitesse plus élevée et une meilleure connaissance du bateau. Nous arrivons sur le Tour Voile avec un objectif de résultat bien défini ; un top 10 au général et un podium au classement amateur.”

Un mot sur la West Team ?

“C’est une super aventure ! Nous évoluons dans une bonne humeur constante et c’est un vrai régal de naviguer avec les copains brestois ! Nous partageons tous un objectif commun : progresser tous ensemble en vue du Tour Voile, l’événement phare du mois de juillet. Nous prenons beaucoup de plaisir sur l’eau, tout en travaillant dur pour monter en compétences et tâcher de rivaliser avec des équipages au niveau particulièrement élevé en Diam 24.”

Un petit mot sur le coach du team, Félix Pruvot ?

“Félix fait preuve d’une grande rigueur, que j’attribue à son expérience olympique auprès de l’équipe de France lors des JO d’Athènes de 2004. Il est toujours souriant et disponible pour nous. Notre préparation est vraiment boostée grâce à lui ; c’est un super coach !”

ZOOM sur le palmarès de Léo

  • 4e au championnat d’Europe de Laser 4.7
  • 10e au championnat du monde de laser radial
  • 12e au championnat du monde ISAF en Laser (Chine)
  • 3e au championnat de France de Laser radial
  • 2e à la coupe d’Europe en Nacra 15
  • 8e à la régate internationale de Workum en Nacra 15

Crédit photo : © Ewan Lebourdais – www.ewan-photo.fr

Portrait de Mayeul de Loynes, équipier

Portrait de Mayeul de Loynes, équipier

  • Date de naissance : le 20 septembre 1998 (20 ans)
  • Ville d’origine : Paris
  • A la ville : élève officier à l’École navale de Lanvéoc

Te souviens-tu de ta première expérience sur un bateau ?

« Oui bien sûr ! J’avais sept ans et mon frère m’avais emmené sur un KL 13.5, un petit catamaran sportif de 4,15 mètres de long. C’était un super bateau ! Dommage qu’il ne soit plus utilisé par les écoles de voile… »

Comment vois-tu ton avenir dans la voile ?

« Mon avenir sur l’eau sera bien différent de celui de mes co-équipiers de la West Team puisque je serai amené à naviguer sur les bateaux de la Marine nationale. La mer offre tellement de facettes… Il existe une multitude de façons d’appréhender et d’apprivoiser cet élément. Sur l’eau, peu importe le support sur lequel nous naviguons, nous sommes tous unis par une même passion. C’est très beau. »

Tu vas participer pour la première fois au Tour Voile avec la West Team. Prêt pour le grand départ ?

« En effet, le coup de canon sera donné ce vendredi 5 juillet et je m’apprête à vivre ma  première expérience du Tour. Je suis impatient de découvrir l’exigence de cette compétition nautique, qui réunit cette année un très beau plateau en Diam 24. Nous allons côtoyer des pointures de la voile et je suis très heureux de pouvoir vivre cette aventure hors normes ! »

Un mot sur la West Team ?

« J’ai la chance de faire partie de l’équipe grâce au partenariat qui unit l’École navale à la West Team. J’espère que ce rapprochement armée-nation perdurera, afin de permettre à d’autres élèves comme moi de rejoindre ce projet génial et de saisir l’opportunité de progresser au contact d’autres équipages en compétition. »

Crédit photo : © Ewan Lebourdais – www.ewan-photo.fr

Portrait de Yaël Poupon, skipper

Portrait de Yaël Poupon, skipper

  • Date de naissance : le 19 août 1999 (19 ans)
  • Ville d’origine : Brest
  • Club nautique : USAM

Te souviens-tu de ta première expérience sur un bateau ?

“J’ai vécu ma première fois sur l’eau à l’âge d’un an, à bord du voilier familial. J’ai eu la chance de passer de nombreuses vacances à naviguer, ainsi qu’une année entière à sillonner l’Atlantique avec mes parents. Plus tard, alors que j’avais 11 ans, j’ai commencé la voile en compétition, à Brest. J’ai d’abord fait mes armes en Optimist avant de m’essayer au Laser (radial et standard) puis au Diam 24.”

Tu as déjà participé à une édition du Tour Voile avec la West Team en 2018. Prêt à y retourner cette année ?

“Carrément ! Le format du Tour est vraiment intéressant puisqu’il alterne deux  types d’épreuves très différents. D’une part, les stades nautiques sont des parcours relativement courts entre plusieurs bouées, qui se rapprochent beaucoup des épreuves en voile olympique. Par ailleurs, les raids côtiers présentent un format de course beaucoup plus long, invitant les participants à régater le long des côtes, à jouer avec le courant et à mettre en place une vraie stratégie. Ces deux formats de course sont  très enrichissants et nous poussent à nous surpasser chaque jour sur l’événement !”

Un mot sur la West Team ?

“Le fait qu’un tel modèle ait vu le jour à Brest est une superbe opportunité pour nous. Nous avons la chance de pouvoir régater et de nous entraîner sur de beaux supports de navigation, à l’image du Diam 24, du Flying Phantom et du Classe A. A notre âge, c’est une chance inouïe ! Nous sommes par ailleurs suivis par un coach professionnel, Félix Pruvot, et soutenus par un grand nombre d’acteurs privés et publics fédérés au sein du Lab, le club d’entreprises de la West Team, qui nous apporte le financement nécessaire à la bonne marche du projet. Nous sommes également accompagnés par la ville de Brest ; c’est super motivant et responsabilisant à la fois !”

Un petit mot sur le coach du team, Félix Pruvot ?

“Félix fait partie des personnes qui boostent le projet voile. Il nous consacre beaucoup de temps et suit de près tous nos progrès. Il est toujours de bon conseil grâce à sa solide expérience du Tour Voile et des grands événements nautiques.”

ZOOM sur le palmarès de Yaël

  • Champion de France Espoir en Laser 4.7
  • Vainqueur de l’Europacup en Laser 4.7
  • 4e du Spi Ouest-France en J80
  • Champion de France Laser Radial Open
  • Vice-Champion de France Laser Standard

Crédit photo : © Ewan Lebourdais – www.ewan-photo.fr